Visite du Musée du Houblon

Dernière mise à jour : juil. 13





Amis du Houblon, le HopMuseum est fait pour vous !


Située à moins de 45 minutes de route de Lille et à peine à 5 kilomètres de la frontière belge, on s’est dit que même si le Hopmuseum est situé en Belgique, on pouvait quand même faire un petit article pour en parler ! Hé oui… sur Coffretbiere.fr on cherche surtout à vous présenter des brasseries et des artisans français, mais nos amis Belges ont de belles choses à nous offrir alors il serait bête de passer à côté ! 😌


J’ai visité, pour vous, le musée du houblon (Hopmuseum) de Poperinge, et je dois vous avouer que j’ai beaucoup de choses à vous raconter !!!




Poperinge, la capitale mondiale du houblon :


Vous ne le savez peut-être pas, mais Poperinge est la Capitale du houblon. Au fil des siècles, la culture du houblon s’est développée dans les Flandres rendant la ville de Poperinge “Capitale du houblon”. Et une culture bien particulière s’est forgée bien à Poperinge !

En effet, à Poperinge on trouve des champs de houblon, mais aussi la confrérie du houblon et bien évidemment, un musée qui lui est dédié.


Le Hopmuseum (qui signifie Musée du Houblon), retrace l’histoire de la culture du houblon à Poperinge. Si vous décidez de le visiter, vous comprendrez comment le houblon y était cultivé au Moyen-Age jusqu’à aujourd’hui. C’est aussi le moyen d’en apprendre plus sur un ingrédient essentiel dans la fabrication de la bière.


Le musée est un ancien bâtiment dans lequel le houblon était séché et conditionné à la fin du XIXème siècle. Réparti sur trois étages, la visite se fait dans l’ordre chronologique du Moyen-Âge à nos jours.


Pour en savoir plus sur le Hopmuseum, vous trouverez ci-dessous une présentation que j’ai réalisée il y a quelques années, mais qui reste toujours d’actualité. N'hésitez pas à la télécharger si besoin.

houblonPDF
.pdf
Download PDF • 16.12MB


Une vraie destination de vacances !


Chaque été, la ville de Poperinge organise des excursions autour de la bière. Il s’agit de randonnées ou de balades à vélo sur des itinéraires prédéfinis. Cette région Belge regorge de brasseries artisanales, de producteurs de houblon et bien sûr de bars. Si vous êtes fan de bière, cette destination pourrait vous intéresser. Passer quelques jours dans ce coin et visiter des brasseries locales, en vous promenant dans des champs de houblon, c’est une idée originale non ? Pour en savoir plus sur ces activités, je vous conseille de demander directement au Hopmuseum lors de votre visite. Ces activités changent au fil des saisons, donc ils sauront très bien vous renseigner sur les activités à venir !



Les infos pratiques :


Si vous décidez de visiter le Hopmuseum, voici les informations qui pourraient vous être utiles :

  • Adresse : Gasthuisstraat 71, 8970 Poperinge - Belgique

  • Téléphone : +32 57 33 79 22

  • Adresse email : hopmuseum@poperinge.be


Et si vous prévoyez d’y passer quelques jours pour visiter des brasseries, des producteurs de houblon et le Hopmuseum, n’hésitez pas à contacter l’Office de Tourisme local :


Sachez aussi que dans cette partie de la Belgique, on y parle Flamand ! À seulement quelques kilomètres de la frontière, c’est plutôt dépaysant !!! Mais rassurez-vous, ils ont l’habitude de recevoir des français, alors vous parviendrez toujours à vous faire comprendre sans problème.




Zoom sur le houblon !



Les bienfaits du houblon :


Au-delà de l’aspect historique et de l’impact qu’il a pu avoir sur la culture de Poperinge, le houblon mérite bien un musée qui lui ait dédié ! Comme vous le savez sans doute, le houblon est utilisé dans la fabrication de la bière depuis le Moyen-Age. C’est un ingrédient essentiel qui apporte un arôme et un goût bien spécifique à la bière. On trouve des centaines de variétés de houblon dans le monde. Et chacune de ces variétés apportent à la bière une amertume et des arômes qui leur sont propres.

Surnommé “la vigne du Nord”, le houblon est une plante grimpante de la famille des cannabinacées. Il est reconnu depuis des centaines d’années pour ses vertus antiseptiques et on peut aussi le consommer sous différentes manières. Pour en savoir plus sur les vertus médicales du houblon, voici un article qui y est consacré.



Comment est-il cultivé ?


Utilisé en faible quantité, le houblon intervient comme épice dans l’élaboration de la bière. Il lui apporte des arômes et du goût. On trouve des centaines de variétés de houblon et chacune d'entre elles offre des saveurs bien spécifiques. Dans la culture du houblon, les fleurs mâles et femelles poussent sur des pieds différents. Il faut environ trois ans pour qu’une souche de houblon donne des fleurs utilisables en brasseries. La souche pousse le printemps à une vitesse moyenne d’un centimètre par heure d’ensoleillement. À la fin de l’été, une souche de houblon aura atteint les huit mètres de haut.



Où cultive-t-on le houblon ?


Dans le monde, les producteurs de houblon sont nombreux. On le retrouve dans la plupart des pays tempérés. Pour vous donner une idée des principaux pays producteurs de houblon dans le monde, voici le Top 20 des pays producteurs de houblon par superficie, en 2016 :

  1. Allemagne : 17170 hectares de plantation

  2. États-Unis : 11880 hectares

  3. République Tchèque : 5659 hectares

  4. Chine : 4400 hectares

  5. Pologne : 2239 hectares

  6. Slovénie : 1511 hectares

  7. Ukraine : 1464 hectares

  8. Angleterre : 1187 hectares

  9. France : 802 hectares

  10. Espagne : 680 hectares

  11. Russie : 544 hectares

  12. Afrique du Sud : 506 hectares

  13. Australie : 449 hectares

  14. Nouvelle-Zélande : 403 hectares

  15. Slovaquie : 350 hectares

  16. Turquie : 342 hectares

  17. Japon : 286 hectares

  18. Autriche : 207 hectares

  19. Belgique : 181 hectares

  20. Argentine : 160 hectares

Sachant que sur un hectare de plantation, on peut y planter entre 3000 et 5000 pieds, le rendement à l’hectare est de une à deux tonnes en fonction des climats et des variétés.


En France, les principales régions productrices de houblon sont l’Alsace et le Nord-Pas-de-Calais. La recherche d’ingrédients locaux et le développement des circuits courts créent une nouvelle dynamique dans l’Hexagone, et la culture du houblon s’y développe. On voit des producteurs fleurir dans de nouvelles régions comme en Île-de-France par exemple.



Quelles sont les principales variétés de houblon ?


Les propriétés des variétés de houblon sont influencées par le climat et les sols. Les houblons allemands sont adaptés au climat continental, alors que les variétés Néo-Zélandaises sont plus adaptées au climat océanique par exemple. Le climat joue donc un rôle important sur la qualité du houblon. L’autre critère important est la qualité des sols. De manière générale, le houblon n’est pas adapté aux terres calcaires.

La vigne du nord porte bien son nom, car comme pour le raisin, la qualité de la récolte dépend directement de la météo et de l’endroit où il a été planté.


Pour en savoir plus sur les différentes variétés de houblon, voici les principales variétés cultivées par pays, et les principaux arômes qui en ressortent :

  • France :

  • Aramis : fin et doux, légèrement épicé, herbacé.

  • Bouclier : un vrai mélange d’arômes français et anglais, fruité, herbacé voire épicé.

  • Strisselspalt : herbacé, floral, foin, citronné.


  • Allemagne :

  • Tettnanger : floral, terreux, herbacé.

  • Northern Brewer : épicé, résineux, herbacé.

  • Magnum : arômes floraux, épicé, odeur de citron.


  • États-Unis :

  • Cascade : fruité, agrumes, orange, citron.

  • Simcoe : pin, pamplemousse, fruit de la passion.

  • Galena : fruité, cassis et épicé.


  • République Tchèque :

  • Saaz : végétal, floral, herbacé et fruité.



Comment le houblon est-il utilisé dans la bière ?


Pour finir cette présentation de la vigne du nord, parlons maintenant de l’utilisation de cet ingrédient dans la bière.

Traditionnellement, on utilise les cônes femelles dans la fabrication de la bière. Ce sont eux qui renferment cette résine jaunâtre surnommée “l’or vert des brasseurs”. L’Angleterre est le seul pays à utiliser des cônes mâles et femelles sans différenciation.

La résine présente à l’intérieur des cônes contient des huiles essentielles et des acides amers qui donneront à la bière un goût bien particulier.


En fonction des objectifs du brasseur, le houblon peut être utilisé à différentes étapes du brassage. On appelle “houblonnage” le moment où on ajoute le houblon dans le processus de fabrication de la bière. Il peut être ajouté au début de l’ébullition, quand le moût est à 70°C. Cela apportera plus d’amertume et d’arômes à la bière car il aura eu tout le temps d’y déployer ses arômes. Le houblonnage peut aussi avoir lieu sur toute la durée de l’ébullition, en fin d’ébullition, ou à froid par exemple. Tout dépend de la variété de houblon employée et surtout du type de bière que l’on souhaite réaliser.


Les brasseurs d’aujourd’hui peuvent utiliser le houblon sous forme de cônes séchés comme on faisait avant. Mais les techniques ont évolué et on peut le retrouver sous forme de granulés ou d’huile concentrée.

22 vues0 commentaire